SIVOM REGION MINIERE: Le SIVOM / Historique
Le SIVOM > Historique

HISTORIQUE


Après la seconde guerre mondiale, du fait de la forte activité notamment de l’extraction du charbon par les mines (mines de Houille), les régions de Doyet, Montvicq et Bézenet comportaient une densité de population importante et, par conséquent, avaient une grande demande d’eau potable.

Le S.I.A.E.P. (Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable) fut créé en 1948 par le président fondateur, Monsieur Deschery, alors maire de Doyet et conseiller général du canton de Montmarault.
 
La commune d’Estivareilles fut la plus propice à la création d’une station de pompage avec l´implantation de puits de captage sur les nappes alluviales du Cher.
 
En 1950, Saint Genest, Louroux de Beaune et Maillet viennent s’ajouter au SIAEP par l’arrêté du 5 Juin 1950.
 
A partir de 1951, le Syndicat de la Région Minière est constitué de 42 communes du département de l’Allier. Suite à plusieurs années d’études, les premières canalisations du réseau sont posées en 1958 et reçoivent l’eau de l’unique site de production d’eau potable de l’époque : station de la Mitte.
 
En septembre 2003, le SIAEP devient SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple). Ce changement de statut a pour but d’élargir les compétences du Syndicat à l’assainissement collectif et individuel.
 
En janvier 2009, la compétence "Eau potable" de la commune de Lavault Ste Anne est récupérée par la Communauté d´Agglomération de Montluçon qui la délègue au SIVOM. Ses statuts  ne lui permettant d´intégrer que des communes, le SIVOM Région Minière est automatiquement transformé en Syndicat Mixte par arrêté préfectoral. Néanmoins, par mesure de simplicité pour les usagers, il conserve son nom de SIVOM Région Minière.
 
En 2011, le SIVOM s’élargit avec l’absorption du SIAEP Haut Cher (Mazirat, Saint-Fargeol, Saint Thérence, Saint-Marcel-En-Marcillat, la Petite Marche, Marcillat) portant ainsi son nombre de collectivités adhérentes à 46, en prenant en compte la création au 1er janvier 2016 de la commune nouvelle de Haut-Bocage, fusion des communes de Givarlais, Louroux-Hodement et Maillet.